13 octobre 2008

Le Clavecin

Le_BlanchetLe clavecin français est de loin le clavecin le plus beau et le plus sensible qui soit. Clarté du dialogue, profondeur abyssale des basses, force d'expression et noblesse musicale ne sont que quelques maigres qualificatifs qui tentent vainement de s'approcher de la réalité physique de l'instrument. Les clavecinistes français ne s'y sont d'ailleurs point trompé lorsqu' à l'inverse des maîtres anglo-saxons, ils ont préféré renoncer à briller de mille feux par une virtuosité exubérante ou une polyphonie touffue au profit d'une musique plus intime faite de grâce, de légèreté et de sensibilité.

Ce clavecin est une copie d’un Blanchet de 1736 réalisé et terminé en avril 2007 par le facteur belge Jean-Luc Wolfs-Dachy.

Il ne s’agit cependant pas d’une copie “historique” car l’étendue du clavier a été portée à 5 octaves complètes (Fa-fa).

Afin de répondre aux besoins des musiciens du XXIe siècle, l’instrument a été rendu transpositeur 440, 415 et 392Hz. Il possède deux jeux de 8’ et est muni d’un jeu de luth.

Blanchet_06_2Blanchet_08DSC00993_2Blanchet_12Blanchet_15

Posté par Collegium à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Clavecin

Nouveau commentaire